Nouvelles recettes

10 façons dont une tasse de thé peut changer votre vie

10 façons dont une tasse de thé peut changer votre vie

Une tasse de thé, des possibilités infinies

Il n'y a aucun doute que une tasse de café a la capacité de vous donner un coup de fouet et de vous aider à démarrer votre matinée, mais il n'y a rien de tel que de commencer votre journée avec une tasse de thé chaude et apaisante.

Qu'en est-il du thé, si un mélange d'herbes ou les trucs droits, qui nous donnent un tel sentiment d'aisance et de satisfaction ? Eh bien, en plus de sa grande variété de saveurs et de son goût délicieux, il offre également des quantités infinies de bienfaits pour la santé. Ce n'est pas un secret, cependant, car des pays comme la Chine et l'Inde utilisent le thé en médecine depuis dès 2700 av.

Que vous vous sentiez stressé, fatigué, déprimé ou malade, nous pensons qu'une tasse de thé peut être la réponse à tous vos problèmes.

Le thé est bon marché, facile à préparer et apprécié par les gens du monde entier depuis des centaines d'années. Lisez la suite pour découvrir 10 façons dont une tasse de thé peut changer votre vie.

10 façons dont une tasse de thé peut changer votre vie

Il n'y a aucun doute que une tasse de café a la capacité de vous donner un coup de fouet et de vous aider à démarrer votre matinée, mais il n'y a rien de tel que de commencer votre journée avec une tasse de thé chaude et apaisante.

Qu'en est-il du thé, si un mélange d'herbes ou les trucs droits, qui nous donnent un tel sentiment d'aisance et de satisfaction ? Eh bien, en plus de sa grande variété de saveurs et de son goût délicieux, il offre également des quantités infinies de bienfaits pour la santé. Lisez la suite pour découvrir 10 façons dont une tasse de thé peut changer votre vie.

Cela peut booster votre humeur

On ne peut nier le bonheur que procure le fait de tenir une tasse chaude le matin, mais cette sensation de confort n'est que le début. Selon les recherches de la Université des sciences médicales de Téhéran, certains types de thé, comme le safran, peuvent être aussi efficaces que les antidépresseurs comme la fluoxétine et l'imipramine. Si vous vous sentez déprimé, sirotez une tasse de thé au safran.

Cela peut aider à guérir un mal de tête

Thinkstock

Le thé noir a été lié au traitement des maux de tête et l'amélioration de la conscience mentale globale. Qu'il s'agisse de la quantité parfaite de caféine (allant de deux à quatre pour cent par tasse) ou de propriétés antioxydantes telles que épicatéchines et catéchines, une tasse de thé noir ne manquera pas de vous faire réfléchir peu de temps après l'avoir bu.

Il peut aider à prévenir le cancer

Les chercheurs ont contesté les effets de thé vert sur le cancer. Bien qu'il ne puisse pas prévenir directement le cancer, il contient de grandes quantités de catéchines, des antioxydants qui combattent et peuvent prévenir les dommages cellulaires, ce qui peut contribuer au développement du cancer.

Cela peut vous aider à vous endormir

Si tu as du mal obtenir vos huit heures complètes, une tasse de thé à la camomille peut être la réponse à vos problèmes. Le thé à la camomille a été associé au soulagement des gaz abdominaux, de l'indigestion et des crampes, entraînant réduction de l'anxiété et une meilleure nuit de sommeil. Sirotez une tasse de thé à la camomille avant de vous coucher et tourner et retourner tout au long de la nuit sera chose du passé.

Il peut vous aider à perdre du poids

Thé oolong contient deux composants qui fonctionnent à merveille pour perdre du poids : la caféine et théophylline. Lorsqu'ils travaillent en équipe, ils stimulent votre métabolisme, ce qui aide à brûler les graisses plus rapidement. Il contient également polyphénols — des micronutriments abondants qui ont la capacité de bloquer les enzymes qui construisent la graisse.

Cela peut améliorer votre mémoire

Ce n'est un secret pour personne que le thé vert a de nombreux avantages, mais beaucoup de gens ne savent peut-être pas qu'il peut aider la mémoire, aussi. Recherche publiée dans Nutrition moléculaire et alimentation ont découvert qu'un produit chimique commun présent dans le thé vert appelé gallate d'épigallocatéchine-3, ou EGCG, peut aider les cellules neurales du cerveau, ce qui améliore la mémoire.

Il peut abaisser la tension artérielle

Selon la nutritionniste Diane McKay au American Heart Association, le thé d'hibiscus aurait des effets bénéfiques sur la circulation sanguine. Il abaisse la tension artérielle, ce qui réduit le risque de maladie cardiaque et de diabète.

Il peut réduire le cholestérol

Accompagné de thé vert et noir, le thé blanc contient certaines des propriétés anticancéreuses les plus puissantes que tout autre thé disponible. Les catéchines présentes dans le thé blanc aident à prévenir le durcissement des artères, ce qui entraîne réduire le cholestérol.

Il peut soulager le stress

Thé noir et vert contient de la théanine, un produit chimique naturel qui a un effet calmant. Si vous vous sentez dépassé par stress post-vacances, préparez une tasse de thé noir ou vert et regardez la magie opérer.

Il peut régler votre estomac

Étonnamment, si vous vous sentez mal à l'aise, thé à l'herbe à chat est l'un des meilleurs thés que vous puissiez boire. Contrairement à l'effet stimulant que la plante a tendance à avoir sur les chats, on dit en fait qu'elle a un effet sédatif sur les personnes qui boivent du thé à base de feuilles séchées.


10 conseils pour passer de réactif à proactif dans certaines situations

UNENous sommes tous confrontés à des expériences dans la vie où nous pouvons être temporairement submergés par une émotion négative, qu'il s'agisse de colère, de pression, de nervosité, de désespoir ou de confusion. Dans ces situations, la façon dont nous choisissons de « maîtriser le moment » peut faire la différence entre proactif contre réactif, confiant contre insécurité et succès contre échec.

Vous trouverez ci-dessous 10 façons d'être moins réactif dans des situations difficiles, avec des extraits de mon livre (cliquez sur le titre) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives ». Ce que tous ces conseils ont en commun, c'est qu'ils introduisent une interruption positive d'un état mental ou émotionnel négatif. Ces interjections conscientes, qu'elles soient brèves ou longues, offrent une ouverture psychologique à partir de laquelle vous pouvez vous recalibrer et choisir une action plus stimulante. Tous ces conseils peuvent ne pas s'appliquer à votre situation particulière. Utilisez simplement ce qui fonctionne et jetez le reste.

1. Si vous vous sentez en colère et en colère contre quelqu'un, avant de dire ou de faire quelque chose que vous pourriez regretter plus tard, respirez profondément et comptez lentement jusqu'à dix. Dans la plupart des cas, au moment où vous atteignez dix ans, vous auriez trouvé une meilleure façon de communiquer le problème, afin de pouvoir réduire le problème au lieu de l'aggraver. Si vous êtes toujours contrarié après avoir compté jusqu'à dix, prenez une pause si possible et réexaminez le problème une fois que vous vous êtes calmé.

2. Lorsque vous ressentez du mal à propos du comportement de quelqu'un envers vous, évitez de sauter immédiatement à une conclusion négative. Au lieu de cela, proposez plusieurs façons de voir la situation avant de réagir. Par exemple, je peux être tenté de penser que mon amie n'a pas rappelé mon appel parce qu'elle m'ignore, ou je peux envisager la possibilité qu'elle ait été très occupée. Lorsque nous évitons de personnaliser les comportements des autres, nous pouvons voir leurs expressions de manière plus objective et réduire les risques d'incompréhension (1).

3. Si vous avez affaire à une personne difficile, essayez de vous mettre à la place de la personne qui défie, ne serait-ce qu'un instant, et complétez la phrase : « Ça ne doit pas être facile… » ​​Par exemple :

« Mon enfant est tellement résistant. Ça ne doit pas être facile de faire face à son école et aux pressions sociales… »

« Mon superviseur est vraiment exigeant. Il ne doit pas être facile d'avoir des attentes aussi élevées sur sa performance par la haute direction… »

Certes, les déclarations empathiques n'excusent pas les comportements inacceptables. Le but est de vous rappeler que les gens font ce qu'ils font à cause de leurs propres problèmes. Tant que nous sommes raisonnables et prévenants, les comportements difficiles des autres en disent beaucoup plus sur eux que sur nous.

4. Quand quelqu'un fait pression sur vous pour prendre une décision dont vous n'êtes pas sûr, gagnez simplement du temps et dites : « Je vais y réfléchir ». Cette phrase peut instantanément lever la pression psychologique et vous permettre de mieux contrôler la situation. Qu'il s'agisse d'une connaissance qui demande une faveur, d'un intérêt amoureux à la recherche d'un rendez-vous amoureux ou d'une pression commerciale intense, prenez le temps nécessaire pour évaluer le pour et le contre de la situation, et demandez-vous si vous voulez négocier un arrangement différent, ou si vous 'est mieux en disant "non".

5. Si vous vous sentez nerveux et anxieux, mettez de l'eau froide sur votre visage, ce qui déclenche le réflexe de plongée des mammifères et ralentit immédiatement le rythme cardiaque entre 10 et 25 %. Il est également utile de prendre de l'air frais et de respirer profondément à partir du diaphragme. (2)(3).

6. Quand vous vous sentez stressé, prenez une bonne tasse de thé vert décaféiné. La recherche montre que le thé vert contient de la théanine, un acide aminé, qui aide à réduire le stress. Tenir la tasse de boisson chaude dans votre main peut également améliorer votre humeur. Évitez les boissons contenant de la caféine qui peuvent stimuler votre nervosité (4)(5).

7. Si vous vous sentez craintif ou découragé, essayez des exercices d'aérobie intenses. Dynamisez-vous. La façon dont nous utilisons notre corps affecte grandement la façon dont nous nous sentons. Comme le dit le proverbe, le mouvement dicte l'émotion. Au fur et à mesure que vous ressentirez la vitalité de votre corps, votre confiance augmentera également (6) (7).

8. Quand tu te trouves obsédé d'une manière dont vous savez que ce n'est pas bon pour vous, qu'il s'agisse d'hypersensibilité, d'anxiété inutile ou de rumination malsaine, utilisez une technique développée par le psychologue Eric Maisel et dites-vous : « Je ne trébuche pas là-dessus ! Distrayez-vous avec des activités constructives pour éviter d'être coincé. Demandez les commentaires de pairs de confiance et de conseillers crédibles pour maintenir l'objectivité (8).

9. Si vous vous sentez dépassé, confus ou sans inspiration, entrez dans la nature et entourez-vous de couleurs vertes et bleues qui ont un effet apaisant (9)(10). Trouvez une vue panoramique et regardez au loin. Marche. Prendre des respirations profondes. Plongez dans la splendeur de la nature. Revenez avec une nouvelle perspective et une nouvelle inspiration.

10. Quand vous traversez des revers et des échecs, demandez : « Quelle est la leçon ici ? » « Comment puis-je apprendre de cette expérience ? » « Qu'est-ce qui est le plus important maintenant ? » et « Si je pense en dehors des sentiers battus, quelles sont les meilleures réponses ? » Plus la qualité des questions que nous posons est élevée, meilleure est la qualité des réponses que nous recevrons. Posez des questions constructives basées sur l'apprentissage et les priorités, et nous pouvons acquérir la bonne perspective pour nous aider à faire face à la situation actuelle.

« Je ne suis pas découragé, car chaque mauvaise tentative rejetée est un autre pas en avant.

« Abraham Lincoln a perdu huit élections, a échoué deux fois dans les affaires et a fait une dépression nerveuse avant de devenir président des États-Unis. » -Le journal Wall Street

Pour plus de conseils sur la façon de réduire ou d'éliminer les attitudes et les sentiments négatifs, consultez mes livres (cliquez sur les titres) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives » et « Êtes-vous très sensible ? Comment gagner en immunité, en paix et en maîtrise de soi !".

© 2015 par Preston C. Ni. Tous droits internationaux réservés. La violation du droit d'auteur peut exposer le contrevenant à des poursuites judiciaires.

(1) Adler, Ronald et Proctor II, Russell. Regarder dehors, regarder dedans (2011).

(2) Marazziti, Donatella, Angela Di Muro et Paolo Castrogiovanni. Stress psychologique et changements de température corporelle chez l'homme. Physiologie et comportement (1992).

(3) Speck DF, Bruce DS. Effets de conditions thermiques et apnéiques variables sur le réflexe de plongée humain. Recherche biomédicale sous-marine (1978).

(4) 5. Yokogoshi H, Kobayashi M, Mochizuki M, Terashima T. Effet de la théanine, du r-glutamyléthylamide, sur les monoamines cérébrales et la libération de dopamine striatale chez des rats conscients. Recherche Neurochem. (1998).

(5) Winston AP, Hardwick E, Jaberi N. Effets neuropsychiatriques de la caféine. Avancées dans le traitement psychiatrique 11 (2013).

(6) Petruzzello, Steven J., Daniel M. Landers et Walter Salazar. Exercice et réduction de l'anxiété : examen de la température comme explication du changement affectif. Journal of Sport & Exercise Psychology (1993).

(7) Amen, Daniel G. Changez votre cerveau, changez votre vie (1999).

(8) Maisel, Éric. Trente jours pour une meilleure santé mentale (2015).

(9) Margaret P. Calkins. Utilisation de la couleur comme outil thérapeutique (2010).

(10) Itten, J. L'art de la couleur : l'expérience subjective et la justification objective de la couleur (1997).


10 conseils pour passer de réactif à proactif dans certaines situations

UNENous sommes tous confrontés à des expériences dans la vie où nous pouvons être temporairement submergés par une émotion négative, qu'il s'agisse de colère, de pression, de nervosité, de désespoir ou de confusion. Dans ces situations, la façon dont nous choisissons de « maîtriser le moment » peut faire la différence entre proactif contre réactif, confiant contre insécurité et succès contre échec.

Vous trouverez ci-dessous 10 façons d'être moins réactif dans des situations difficiles, avec des extraits de mon livre (cliquez sur le titre) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives ». Ce que tous ces conseils ont en commun, c'est qu'ils introduisent une interruption positive d'un état mental ou émotionnel négatif. Ces interjections conscientes, qu'elles soient brèves ou longues, offrent une ouverture psychologique à partir de laquelle vous pouvez vous recalibrer et choisir une action plus stimulante. Tous ces conseils peuvent ne pas s'appliquer à votre situation particulière. Utilisez simplement ce qui fonctionne et jetez le reste.

1. Si vous vous sentez en colère et en colère contre quelqu'un, avant de dire ou de faire quelque chose que vous pourriez regretter plus tard, respirez profondément et comptez lentement jusqu'à dix. Dans la plupart des cas, au moment où vous atteignez dix ans, vous auriez trouvé une meilleure façon de communiquer le problème, afin de pouvoir réduire le problème au lieu de l'aggraver. Si vous êtes toujours contrarié après avoir compté jusqu'à dix, prenez un temps d'arrêt si possible et réexaminez le problème après vous être calmé.

2. Lorsque vous ressentez du mal à propos du comportement de quelqu'un envers vous, évitez de sauter immédiatement à une conclusion négative. Au lieu de cela, proposez plusieurs façons de voir la situation avant de réagir. Par exemple, je peux être tenté de penser que mon amie n'a pas rappelé mon appel parce qu'elle m'ignore, ou je peux envisager la possibilité qu'elle ait été très occupée. Lorsque nous évitons de personnaliser les comportements des autres, nous pouvons voir leurs expressions de manière plus objective et réduire les risques d'incompréhension (1).

3. Si vous avez affaire à une personne difficile, essayez de vous mettre à la place de la personne qui défie, ne serait-ce qu'un instant, et complétez la phrase : « Ça ne doit pas être facile… » ​​Par exemple :

« Mon enfant est tellement résistant. Ça ne doit pas être facile de faire face à son école et aux pressions sociales… »

« Mon superviseur est vraiment exigeant. Il ne doit pas être facile d'avoir des attentes aussi élevées sur sa performance par la haute direction… »

Certes, les déclarations empathiques n'excusent pas les comportements inacceptables. Le but est de vous rappeler que les gens font ce qu'ils font à cause de leurs propres problèmes. Tant que nous sommes raisonnables et prévenants, les comportements difficiles des autres en disent beaucoup plus sur eux que sur nous.

4. Quand quelqu'un fait pression sur vous pour prendre une décision dont vous n'êtes pas sûr, gagnez simplement du temps et dites : « Je vais y réfléchir ». Cette phrase peut instantanément lever la pression psychologique et vous permettre de mieux contrôler la situation. Qu'il s'agisse d'une connaissance qui demande une faveur, d'un intérêt amoureux à la recherche d'un rendez-vous amoureux ou d'une pression commerciale intense, prenez le temps nécessaire pour évaluer le pour et le contre de la situation et demandez-vous si vous voulez négocier un arrangement différent ou si vous 'est mieux en disant "non".

5. Si vous vous sentez nerveux et anxieux, mettez de l'eau froide sur votre visage, ce qui déclenche le réflexe de plongée des mammifères et ralentit immédiatement le rythme cardiaque entre 10 et 25 %. Il est également utile de prendre de l'air frais et de respirer profondément à partir du diaphragme. (2)(3).

6. Quand vous vous sentez stressé, prenez une bonne tasse de thé vert décaféiné. La recherche montre que le thé vert contient de la théanine, un acide aminé, qui aide à réduire le stress. Tenir la tasse de boisson chaude dans votre main peut également améliorer votre humeur. Évitez les boissons contenant de la caféine qui peuvent stimuler votre nervosité (4)(5).

7. Si vous vous sentez craintif ou découragé, essayez des exercices d'aérobie intenses. Dynamisez-vous. La façon dont nous utilisons notre corps affecte grandement la façon dont nous nous sentons. Comme le dit le proverbe, le mouvement dicte l'émotion. Au fur et à mesure que vous expérimentez la vitalité de votre corps, votre confiance grandira également (6) (7).

8. Quand tu te trouves obsédé d'une manière dont vous savez que ce n'est pas bon pour vous, que ce soit une hypersensibilité, une anxiété inutile ou une rumination malsaine, utilisez une technique développée par le psychologue Eric Maisel et dites-vous : « Je ne trébuche pas dessus ! Distrayez-vous avec des activités constructives pour éviter d'être coincé. Demandez les commentaires de pairs de confiance et de conseillers crédibles pour maintenir l'objectivité (8).

9. Si vous vous sentez dépassé, confus ou sans inspiration, entrez dans la nature et entourez-vous de couleurs vertes et bleues, qui ont un effet apaisant (9)(10). Trouvez une vue panoramique et regardez au loin. Marche. Prendre des respirations profondes. Plongez dans la splendeur de la nature. Revenez avec une nouvelle perspective et une nouvelle inspiration.

10. Quand vous traversez des revers et des échecs, demandez : « Quelle est la leçon ici ? » « Comment puis-je apprendre de cette expérience ? » « Qu'est-ce qui est le plus important maintenant ? » et « Si je pense en dehors des sentiers battus, quelles sont les meilleures réponses ? » Plus la qualité des questions que nous posons est élevée, meilleure est la qualité des réponses que nous recevrons. Posez des questions constructives basées sur l'apprentissage et les priorités, et nous pouvons acquérir la bonne perspective pour nous aider à faire face à la situation actuelle.

« Je ne suis pas découragé, car chaque mauvaise tentative rejetée est un autre pas en avant.

« Abraham Lincoln a perdu huit élections, a échoué deux fois dans ses affaires et a fait une dépression nerveuse avant de devenir président des États-Unis. » -Le journal Wall Street

Pour plus de conseils sur la façon de réduire ou d'éliminer les attitudes et les sentiments négatifs, consultez mes livres (cliquez sur les titres) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives » et « Êtes-vous très sensible ? Comment gagner en immunité, en paix et en maîtrise de soi !".

© 2015 par Preston C. Ni. Tous droits internationaux réservés. La violation du droit d'auteur peut exposer le contrevenant à des poursuites judiciaires.

(1) Adler, Ronald et Proctor II, Russell. Regarder dehors, regarder dedans (2011).

(2) Marazziti, Donatella, Angela Di Muro et Paolo Castrogiovanni. Stress psychologique et changements de température corporelle chez l'homme. Physiologie et comportement (1992).

(3) Speck DF, Bruce DS. Effets de conditions thermiques et apnéiques variables sur le réflexe de plongée humain. Recherche biomédicale sous-marine (1978).

(4) 5. Yokogoshi H, Kobayashi M, Mochizuki M, Terashima T. Effet de la théanine, du r-glutamyléthylamide, sur les monoamines cérébrales et la libération de dopamine striatale chez des rats conscients. Recherche Neurochem. (1998).

(5) Winston AP, Hardwick E, Jaberi N. Effets neuropsychiatriques de la caféine. Avancées dans le traitement psychiatrique 11 (2013).

(6) Petruzzello, Steven J., Daniel M. Landers et Walter Salazar. Exercice et réduction de l'anxiété : examen de la température comme explication du changement affectif. Journal of Sport & Exercise Psychology (1993).

(7) Amen, Daniel G. Changez votre cerveau, changez votre vie (1999).

(8) Maisel, Éric. Trente jours pour une meilleure santé mentale (2015).

(9) Margaret P. Calkins. Utilisation de la couleur comme outil thérapeutique (2010).

(10) Itten, J. L'art de la couleur : l'expérience subjective et la justification objective de la couleur (1997).


10 conseils pour passer de réactif à proactif dans certaines situations

UNENous sommes tous confrontés à des expériences dans la vie où nous pouvons être temporairement submergés par une émotion négative, qu'il s'agisse de colère, de pression, de nervosité, de désespoir ou de confusion. Dans ces situations, la façon dont nous choisissons de « maîtriser le moment » peut faire la différence entre proactif contre réactif, confiant contre insécurité et succès contre échec.

Vous trouverez ci-dessous 10 façons d'être moins réactif dans des situations difficiles, avec des extraits de mon livre (cliquez sur le titre) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives ». Ce que tous ces conseils ont en commun, c'est qu'ils introduisent une interruption positive d'un état mental ou émotionnel négatif. Ces interjections conscientes, qu'elles soient brèves ou longues, offrent une ouverture psychologique à partir de laquelle vous pouvez vous recalibrer et choisir une action plus stimulante. Tous ces conseils peuvent ne pas s'appliquer à votre situation particulière. Utilisez simplement ce qui fonctionne et jetez le reste.

1. Si vous vous sentez en colère et en colère contre quelqu'un, avant de dire ou de faire quelque chose que vous pourriez regretter plus tard, respirez profondément et comptez lentement jusqu'à dix. Dans la plupart des cas, au moment où vous atteignez dix ans, vous auriez trouvé une meilleure façon de communiquer le problème, afin de pouvoir réduire le problème au lieu de l'aggraver. Si vous êtes toujours contrarié après avoir compté jusqu'à dix, prenez un temps d'arrêt si possible et réexaminez le problème après vous être calmé.

2. Lorsque vous ressentez du mal à propos du comportement de quelqu'un envers vous, évitez de sauter immédiatement à une conclusion négative. Au lieu de cela, proposez plusieurs façons de voir la situation avant de réagir. Par exemple, je peux être tenté de penser que mon amie n'a pas rappelé mon appel parce qu'elle m'ignore, ou je peux envisager la possibilité qu'elle ait été très occupée. Lorsque nous évitons de personnaliser les comportements des autres, nous pouvons voir leurs expressions de manière plus objective et réduire les risques d'incompréhension (1).

3. Si vous avez affaire à une personne difficile, essayez de vous mettre à la place de la personne qui défie, ne serait-ce qu'un instant, et complétez la phrase : « Ça ne doit pas être facile… » ​​Par exemple :

« Mon enfant est tellement résistant. Ça ne doit pas être facile de faire face à son école et aux pressions sociales… »

« Mon superviseur est vraiment exigeant. Il ne doit pas être facile d'avoir des attentes aussi élevées sur sa performance par la haute direction… »

Certes, les déclarations empathiques n'excusent pas les comportements inacceptables. Le but est de vous rappeler que les gens font ce qu'ils font à cause de leurs propres problèmes. Tant que nous sommes raisonnables et prévenants, les comportements difficiles des autres en disent beaucoup plus sur eux que sur nous.

4. Quand quelqu'un fait pression sur vous pour prendre une décision dont vous n'êtes pas sûr, gagnez simplement du temps et dites : « Je vais y réfléchir ». Cette phrase peut instantanément lever la pression psychologique et vous permettre de mieux contrôler la situation. Qu'il s'agisse d'une connaissance qui demande une faveur, d'un intérêt amoureux à la recherche d'un rendez-vous amoureux ou d'une pression commerciale intense, prenez le temps nécessaire pour évaluer le pour et le contre de la situation et demandez-vous si vous voulez négocier un arrangement différent ou si vous 'est mieux en disant "non".

5. Si vous vous sentez nerveux et anxieux, mettez de l'eau froide sur votre visage, ce qui déclenche le réflexe de plongée des mammifères et ralentit immédiatement le rythme cardiaque entre 10 et 25 %. Il est également utile de prendre de l'air frais et de respirer profondément à partir du diaphragme. (2)(3).

6. Quand vous vous sentez stressé, prenez une bonne tasse de thé vert décaféiné. La recherche montre que le thé vert contient de la théanine, un acide aminé, qui aide à réduire le stress. Tenir la tasse de boisson chaude dans votre main peut également améliorer votre humeur. Évitez les boissons contenant de la caféine qui peuvent stimuler votre nervosité (4)(5).

7. Si vous vous sentez craintif ou découragé, essayez des exercices d'aérobie intenses. Dynamisez-vous. La façon dont nous utilisons notre corps affecte grandement la façon dont nous nous sentons. Comme le dit le proverbe, le mouvement dicte l'émotion. Au fur et à mesure que vous expérimentez la vitalité de votre corps, votre confiance grandira également (6) (7).

8. Quand tu te trouves obsédé d'une manière dont vous savez que ce n'est pas bon pour vous, que ce soit une hypersensibilité, une anxiété inutile ou une rumination malsaine, utilisez une technique développée par le psychologue Eric Maisel et dites-vous : « Je ne trébuche pas dessus ! Distrayez-vous avec des activités constructives pour éviter d'être coincé. Demandez les commentaires de pairs de confiance et de conseillers crédibles pour maintenir l'objectivité (8).

9. Si vous vous sentez dépassé, confus ou sans inspiration, entrez dans la nature et entourez-vous de couleurs vertes et bleues, qui ont un effet apaisant (9)(10). Trouvez une vue panoramique et regardez au loin. Marche. Prendre des respirations profondes. Plongez dans la splendeur de la nature. Revenez avec une nouvelle perspective et une nouvelle inspiration.

10. Quand vous traversez des revers et des échecs, demandez : « Quelle est la leçon ici ? » « Comment puis-je apprendre de cette expérience ? » « Qu'est-ce qui est le plus important maintenant ? » et « Si je pense en dehors des sentiers battus, quelles sont les meilleures réponses ? » Plus la qualité des questions que nous posons est élevée, meilleure est la qualité des réponses que nous recevrons. Posez des questions constructives basées sur l'apprentissage et les priorités, et nous pouvons acquérir la bonne perspective pour nous aider à faire face à la situation actuelle.

« Je ne suis pas découragé, car chaque mauvaise tentative rejetée est un autre pas en avant.

« Abraham Lincoln a perdu huit élections, a échoué deux fois dans ses affaires et a fait une dépression nerveuse avant de devenir président des États-Unis. » -Le journal Wall Street

Pour plus de conseils sur la façon de réduire ou d'éliminer les attitudes et les sentiments négatifs, consultez mes livres (cliquez sur les titres) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives » et « Êtes-vous très sensible ? Comment gagner en immunité, en paix et en maîtrise de soi !".

© 2015 par Preston C. Ni. Tous droits internationaux réservés. La violation du droit d'auteur peut exposer le contrevenant à des poursuites judiciaires.

(1) Adler, Ronald et Proctor II, Russell. Regarder dehors, regarder dedans (2011).

(2) Marazziti, Donatella, Angela Di Muro et Paolo Castrogiovanni. Stress psychologique et changements de température corporelle chez l'homme. Physiologie et comportement (1992).

(3) Speck DF, Bruce DS. Effets de conditions thermiques et apnéiques variables sur le réflexe de plongée humain. Recherche biomédicale sous-marine (1978).

(4) 5. Yokogoshi H, Kobayashi M, Mochizuki M, Terashima T. Effet de la théanine, du r-glutamyléthylamide, sur les monoamines cérébrales et la libération de dopamine striatale chez des rats conscients. Recherche Neurochem. (1998).

(5) Winston AP, Hardwick E, Jaberi N. Effets neuropsychiatriques de la caféine. Avancées dans le traitement psychiatrique 11 (2013).

(6) Petruzzello, Steven J., Daniel M. Landers et Walter Salazar. Exercice et réduction de l'anxiété : examen de la température comme explication du changement affectif. Journal of Sport & Exercise Psychology (1993).

(7) Amen, Daniel G. Changez votre cerveau, changez votre vie (1999).

(8) Maisel, Éric. Trente jours pour une meilleure santé mentale (2015).

(9) Margaret P. Calkins. Utilisation de la couleur comme outil thérapeutique (2010).

(10) Itten, J. L'art de la couleur : l'expérience subjective et la justification objective de la couleur (1997).


10 conseils pour passer de réactif à proactif dans certaines situations

UNENous sommes tous confrontés à des expériences dans la vie où nous pouvons être temporairement submergés par une émotion négative, qu'il s'agisse de colère, de pression, de nervosité, de désespoir ou de confusion. Dans ces situations, la façon dont nous choisissons de « maîtriser le moment » peut faire la différence entre proactif contre réactif, confiant contre insécurité et succès contre échec.

Vous trouverez ci-dessous 10 façons d'être moins réactif dans des situations difficiles, avec des extraits de mon livre (cliquez sur le titre) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives ». Ce que tous ces conseils ont en commun, c'est qu'ils introduisent une interruption positive d'un état mental ou émotionnel négatif. Ces interjections conscientes, qu'elles soient brèves ou longues, offrent une ouverture psychologique à partir de laquelle vous pouvez vous recalibrer et choisir une action plus stimulante. Tous ces conseils peuvent ne pas s'appliquer à votre situation particulière. Utilisez simplement ce qui fonctionne et jetez le reste.

1. Si vous vous sentez en colère et en colère contre quelqu'un, avant de dire ou de faire quelque chose que vous pourriez regretter plus tard, respirez profondément et comptez lentement jusqu'à dix. Dans la plupart des cas, au moment où vous atteignez dix ans, vous auriez trouvé une meilleure façon de communiquer le problème, afin de pouvoir réduire le problème au lieu de l'aggraver. Si vous êtes toujours contrarié après avoir compté jusqu'à dix, prenez un temps d'arrêt si possible et réexaminez le problème après vous être calmé.

2. Lorsque vous ressentez du mal à propos du comportement de quelqu'un envers vous, évitez de sauter immédiatement à une conclusion négative. Au lieu de cela, proposez plusieurs façons de voir la situation avant de réagir. Par exemple, je peux être tenté de penser que mon amie n'a pas rappelé mon appel parce qu'elle m'ignore, ou je peux envisager la possibilité qu'elle ait été très occupée. Lorsque nous évitons de personnaliser les comportements des autres, nous pouvons voir leurs expressions de manière plus objective et réduire les risques d'incompréhension (1).

3. Si vous avez affaire à une personne difficile, essayez de vous mettre à la place de la personne qui défie, ne serait-ce qu'un instant, et complétez la phrase : « Ça ne doit pas être facile… » ​​Par exemple :

« Mon enfant est tellement résistant. Ça ne doit pas être facile de faire face à son école et aux pressions sociales… »

« Mon superviseur est vraiment exigeant. Il ne doit pas être facile d'avoir des attentes aussi élevées sur sa performance par la haute direction… »

Certes, les déclarations empathiques n'excusent pas les comportements inacceptables. Le but est de vous rappeler que les gens font ce qu'ils font à cause de leurs propres problèmes. Tant que nous sommes raisonnables et prévenants, les comportements difficiles des autres en disent beaucoup plus sur eux que sur nous.

4. Quand quelqu'un fait pression sur vous pour prendre une décision dont vous n'êtes pas sûr, gagnez simplement du temps et dites : « Je vais y réfléchir ». Cette phrase peut instantanément lever la pression psychologique et vous permettre de mieux contrôler la situation. Qu'il s'agisse d'une connaissance qui demande une faveur, d'un intérêt amoureux à la recherche d'un rendez-vous amoureux ou d'une pression commerciale intense, prenez le temps nécessaire pour évaluer le pour et le contre de la situation et demandez-vous si vous voulez négocier un arrangement différent ou si vous 'est mieux en disant "non".

5. Si vous vous sentez nerveux et anxieux, mettez de l'eau froide sur votre visage, ce qui déclenche le réflexe de plongée des mammifères et ralentit immédiatement le rythme cardiaque entre 10 et 25 %. Il est également utile de prendre de l'air frais et de respirer profondément à partir du diaphragme. (2)(3).

6. Quand vous vous sentez stressé, prenez une bonne tasse de thé vert décaféiné. La recherche montre que le thé vert contient de la théanine, un acide aminé, qui aide à réduire le stress. Tenir la tasse de boisson chaude dans votre main peut également améliorer votre humeur. Évitez les boissons contenant de la caféine qui peuvent stimuler votre nervosité (4)(5).

7. Si vous vous sentez craintif ou découragé, essayez des exercices d'aérobie intenses. Dynamisez-vous. La façon dont nous utilisons notre corps affecte grandement la façon dont nous nous sentons. Comme le dit le proverbe, le mouvement dicte l'émotion. Au fur et à mesure que vous expérimentez la vitalité de votre corps, votre confiance grandira également (6) (7).

8. Quand tu te trouves obsédé d'une manière dont vous savez que ce n'est pas bon pour vous, que ce soit une hypersensibilité, une anxiété inutile ou une rumination malsaine, utilisez une technique développée par le psychologue Eric Maisel et dites-vous : « Je ne trébuche pas dessus ! Distrayez-vous avec des activités constructives pour éviter d'être coincé. Demandez les commentaires de pairs de confiance et de conseillers crédibles pour maintenir l'objectivité (8).

9. Si vous vous sentez dépassé, confus ou sans inspiration, entrez dans la nature et entourez-vous de couleurs vertes et bleues, qui ont un effet apaisant (9)(10). Trouvez une vue panoramique et regardez au loin. Marche. Prendre des respirations profondes. Plongez dans la splendeur de la nature. Revenez avec une nouvelle perspective et une nouvelle inspiration.

10. Quand vous traversez des revers et des échecs, demandez : « Quelle est la leçon ici ? » « Comment puis-je apprendre de cette expérience ? » « Qu'est-ce qui est le plus important maintenant ? » et « Si je pense en dehors des sentiers battus, quelles sont les meilleures réponses ? » Plus la qualité des questions que nous posons est élevée, meilleure est la qualité des réponses que nous recevrons. Posez des questions constructives basées sur l'apprentissage et les priorités, et nous pouvons acquérir la bonne perspective pour nous aider à faire face à la situation actuelle.

« Je ne suis pas découragé, car chaque mauvaise tentative rejetée est un autre pas en avant.

« Abraham Lincoln a perdu huit élections, a échoué deux fois dans ses affaires et a fait une dépression nerveuse avant de devenir président des États-Unis. » -Le journal Wall Street

Pour plus de conseils sur la façon de réduire ou d'éliminer les attitudes et les sentiments négatifs, consultez mes livres (cliquez sur les titres) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives » et « Êtes-vous très sensible ? Comment gagner en immunité, en paix et en maîtrise de soi !".

© 2015 par Preston C. Ni. Tous droits internationaux réservés. La violation du droit d'auteur peut exposer le contrevenant à des poursuites judiciaires.

(1) Adler, Ronald et Proctor II, Russell. Regarder dehors, regarder dedans (2011).

(2) Marazziti, Donatella, Angela Di Muro et Paolo Castrogiovanni. Stress psychologique et changements de température corporelle chez l'homme. Physiologie et comportement (1992).

(3) Speck DF, Bruce DS. Effets de conditions thermiques et apnéiques variables sur le réflexe de plongée humain. Recherche biomédicale sous-marine (1978).

(4) 5. Yokogoshi H, Kobayashi M, Mochizuki M, Terashima T. Effet de la théanine, du r-glutamyléthylamide, sur les monoamines cérébrales et la libération de dopamine striatale chez des rats conscients. Recherche Neurochem. (1998).

(5) Winston AP, Hardwick E, Jaberi N. Effets neuropsychiatriques de la caféine. Avancées dans le traitement psychiatrique 11 (2013).

(6) Petruzzello, Steven J., Daniel M. Landers et Walter Salazar. Exercice et réduction de l'anxiété : examen de la température comme explication du changement affectif. Journal of Sport & Exercise Psychology (1993).

(7) Amen, Daniel G. Changez votre cerveau, changez votre vie (1999).

(8) Maisel, Éric. Trente jours pour une meilleure santé mentale (2015).

(9) Margaret P. Calkins. Utilisation de la couleur comme outil thérapeutique (2010).

(10) Itten, J. L'art de la couleur : l'expérience subjective et la justification objective de la couleur (1997).


10 conseils pour passer de réactif à proactif dans certaines situations

UNENous sommes tous confrontés à des expériences dans la vie où nous pouvons être temporairement submergés par une émotion négative, qu'il s'agisse de colère, de pression, de nervosité, de désespoir ou de confusion. Dans ces situations, la façon dont nous choisissons de « maîtriser le moment » peut faire la différence entre proactif contre réactif, confiant contre insécurité et succès contre échec.

Vous trouverez ci-dessous 10 façons d'être moins réactif dans des situations difficiles, avec des extraits de mon livre (cliquez sur le titre) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives ». Ce que tous ces conseils ont en commun, c'est qu'ils introduisent une interruption positive d'un état mental ou émotionnel négatif. Ces interjections conscientes, qu'elles soient brèves ou longues, offrent une ouverture psychologique à partir de laquelle vous pouvez vous recalibrer et choisir une action plus stimulante. Tous ces conseils peuvent ne pas s'appliquer à votre situation particulière. Utilisez simplement ce qui fonctionne et jetez le reste.

1. Si vous vous sentez en colère et en colère contre quelqu'un, avant de dire ou de faire quelque chose que vous pourriez regretter plus tard, respirez profondément et comptez lentement jusqu'à dix. Dans la plupart des cas, au moment où vous atteignez dix ans, vous auriez trouvé une meilleure façon de communiquer le problème, afin de pouvoir réduire le problème au lieu de l'aggraver. Si vous êtes toujours contrarié après avoir compté jusqu'à dix, prenez un temps d'arrêt si possible et réexaminez le problème après vous être calmé.

2. Lorsque vous ressentez du mal à propos du comportement de quelqu'un envers vous, évitez de sauter immédiatement à une conclusion négative. Au lieu de cela, proposez plusieurs façons de voir la situation avant de réagir. Par exemple, je peux être tenté de penser que mon amie n'a pas rappelé mon appel parce qu'elle m'ignore, ou je peux envisager la possibilité qu'elle ait été très occupée. Lorsque nous évitons de personnaliser les comportements des autres, nous pouvons voir leurs expressions de manière plus objective et réduire les risques d'incompréhension (1).

3. Si vous avez affaire à une personne difficile, essayez de vous mettre à la place de la personne qui défie, ne serait-ce qu'un instant, et complétez la phrase : « Ça ne doit pas être facile… » ​​Par exemple :

« Mon enfant est tellement résistant. Ça ne doit pas être facile de faire face à son école et aux pressions sociales… »

« Mon superviseur est vraiment exigeant. Il ne doit pas être facile d'avoir des attentes aussi élevées sur sa performance par la haute direction… »

Certes, les déclarations empathiques n'excusent pas les comportements inacceptables. Le but est de vous rappeler que les gens font ce qu'ils font à cause de leurs propres problèmes. Tant que nous sommes raisonnables et prévenants, les comportements difficiles des autres en disent beaucoup plus sur eux que sur nous.

4. Quand quelqu'un fait pression sur vous pour prendre une décision dont vous n'êtes pas sûr, gagnez simplement du temps et dites : « Je vais y réfléchir ». Cette phrase peut instantanément lever la pression psychologique et vous permettre de mieux contrôler la situation.Qu'il s'agisse d'une connaissance qui demande une faveur, d'un intérêt amoureux à la recherche d'un rendez-vous amoureux ou d'une pression commerciale intense, prenez le temps nécessaire pour évaluer le pour et le contre de la situation et demandez-vous si vous voulez négocier un arrangement différent ou si vous 'est mieux en disant "non".

5. Si vous vous sentez nerveux et anxieux, mettez de l'eau froide sur votre visage, ce qui déclenche le réflexe de plongée des mammifères et ralentit immédiatement le rythme cardiaque entre 10 et 25 %. Il est également utile de prendre de l'air frais et de respirer profondément à partir du diaphragme. (2)(3).

6. Quand vous vous sentez stressé, prenez une bonne tasse de thé vert décaféiné. La recherche montre que le thé vert contient de la théanine, un acide aminé, qui aide à réduire le stress. Tenir la tasse de boisson chaude dans votre main peut également améliorer votre humeur. Évitez les boissons contenant de la caféine qui peuvent stimuler votre nervosité (4)(5).

7. Si vous vous sentez craintif ou découragé, essayez des exercices d'aérobie intenses. Dynamisez-vous. La façon dont nous utilisons notre corps affecte grandement la façon dont nous nous sentons. Comme le dit le proverbe, le mouvement dicte l'émotion. Au fur et à mesure que vous expérimentez la vitalité de votre corps, votre confiance grandira également (6) (7).

8. Quand tu te trouves obsédé d'une manière dont vous savez que ce n'est pas bon pour vous, que ce soit une hypersensibilité, une anxiété inutile ou une rumination malsaine, utilisez une technique développée par le psychologue Eric Maisel et dites-vous : « Je ne trébuche pas dessus ! Distrayez-vous avec des activités constructives pour éviter d'être coincé. Demandez les commentaires de pairs de confiance et de conseillers crédibles pour maintenir l'objectivité (8).

9. Si vous vous sentez dépassé, confus ou sans inspiration, entrez dans la nature et entourez-vous de couleurs vertes et bleues, qui ont un effet apaisant (9)(10). Trouvez une vue panoramique et regardez au loin. Marche. Prendre des respirations profondes. Plongez dans la splendeur de la nature. Revenez avec une nouvelle perspective et une nouvelle inspiration.

10. Quand vous traversez des revers et des échecs, demandez : « Quelle est la leçon ici ? » « Comment puis-je apprendre de cette expérience ? » « Qu'est-ce qui est le plus important maintenant ? » et « Si je pense en dehors des sentiers battus, quelles sont les meilleures réponses ? » Plus la qualité des questions que nous posons est élevée, meilleure est la qualité des réponses que nous recevrons. Posez des questions constructives basées sur l'apprentissage et les priorités, et nous pouvons acquérir la bonne perspective pour nous aider à faire face à la situation actuelle.

« Je ne suis pas découragé, car chaque mauvaise tentative rejetée est un autre pas en avant.

« Abraham Lincoln a perdu huit élections, a échoué deux fois dans ses affaires et a fait une dépression nerveuse avant de devenir président des États-Unis. » -Le journal Wall Street

Pour plus de conseils sur la façon de réduire ou d'éliminer les attitudes et les sentiments négatifs, consultez mes livres (cliquez sur les titres) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives » et « Êtes-vous très sensible ? Comment gagner en immunité, en paix et en maîtrise de soi !".

© 2015 par Preston C. Ni. Tous droits internationaux réservés. La violation du droit d'auteur peut exposer le contrevenant à des poursuites judiciaires.

(1) Adler, Ronald et Proctor II, Russell. Regarder dehors, regarder dedans (2011).

(2) Marazziti, Donatella, Angela Di Muro et Paolo Castrogiovanni. Stress psychologique et changements de température corporelle chez l'homme. Physiologie et comportement (1992).

(3) Speck DF, Bruce DS. Effets de conditions thermiques et apnéiques variables sur le réflexe de plongée humain. Recherche biomédicale sous-marine (1978).

(4) 5. Yokogoshi H, Kobayashi M, Mochizuki M, Terashima T. Effet de la théanine, du r-glutamyléthylamide, sur les monoamines cérébrales et la libération de dopamine striatale chez des rats conscients. Recherche Neurochem. (1998).

(5) Winston AP, Hardwick E, Jaberi N. Effets neuropsychiatriques de la caféine. Avancées dans le traitement psychiatrique 11 (2013).

(6) Petruzzello, Steven J., Daniel M. Landers et Walter Salazar. Exercice et réduction de l'anxiété : examen de la température comme explication du changement affectif. Journal of Sport & Exercise Psychology (1993).

(7) Amen, Daniel G. Changez votre cerveau, changez votre vie (1999).

(8) Maisel, Éric. Trente jours pour une meilleure santé mentale (2015).

(9) Margaret P. Calkins. Utilisation de la couleur comme outil thérapeutique (2010).

(10) Itten, J. L'art de la couleur : l'expérience subjective et la justification objective de la couleur (1997).


10 conseils pour passer de réactif à proactif dans certaines situations

UNENous sommes tous confrontés à des expériences dans la vie où nous pouvons être temporairement submergés par une émotion négative, qu'il s'agisse de colère, de pression, de nervosité, de désespoir ou de confusion. Dans ces situations, la façon dont nous choisissons de « maîtriser le moment » peut faire la différence entre proactif contre réactif, confiant contre insécurité et succès contre échec.

Vous trouverez ci-dessous 10 façons d'être moins réactif dans des situations difficiles, avec des extraits de mon livre (cliquez sur le titre) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives ». Ce que tous ces conseils ont en commun, c'est qu'ils introduisent une interruption positive d'un état mental ou émotionnel négatif. Ces interjections conscientes, qu'elles soient brèves ou longues, offrent une ouverture psychologique à partir de laquelle vous pouvez vous recalibrer et choisir une action plus stimulante. Tous ces conseils peuvent ne pas s'appliquer à votre situation particulière. Utilisez simplement ce qui fonctionne et jetez le reste.

1. Si vous vous sentez en colère et en colère contre quelqu'un, avant de dire ou de faire quelque chose que vous pourriez regretter plus tard, respirez profondément et comptez lentement jusqu'à dix. Dans la plupart des cas, au moment où vous atteignez dix ans, vous auriez trouvé une meilleure façon de communiquer le problème, afin de pouvoir réduire le problème au lieu de l'aggraver. Si vous êtes toujours contrarié après avoir compté jusqu'à dix, prenez un temps d'arrêt si possible et réexaminez le problème après vous être calmé.

2. Lorsque vous ressentez du mal à propos du comportement de quelqu'un envers vous, évitez de sauter immédiatement à une conclusion négative. Au lieu de cela, proposez plusieurs façons de voir la situation avant de réagir. Par exemple, je peux être tenté de penser que mon amie n'a pas rappelé mon appel parce qu'elle m'ignore, ou je peux envisager la possibilité qu'elle ait été très occupée. Lorsque nous évitons de personnaliser les comportements des autres, nous pouvons voir leurs expressions de manière plus objective et réduire les risques d'incompréhension (1).

3. Si vous avez affaire à une personne difficile, essayez de vous mettre à la place de la personne qui défie, ne serait-ce qu'un instant, et complétez la phrase : « Ça ne doit pas être facile… » ​​Par exemple :

« Mon enfant est tellement résistant. Ça ne doit pas être facile de faire face à son école et aux pressions sociales… »

« Mon superviseur est vraiment exigeant. Il ne doit pas être facile d'avoir des attentes aussi élevées sur sa performance par la haute direction… »

Certes, les déclarations empathiques n'excusent pas les comportements inacceptables. Le but est de vous rappeler que les gens font ce qu'ils font à cause de leurs propres problèmes. Tant que nous sommes raisonnables et prévenants, les comportements difficiles des autres en disent beaucoup plus sur eux que sur nous.

4. Quand quelqu'un fait pression sur vous pour prendre une décision dont vous n'êtes pas sûr, gagnez simplement du temps et dites : « Je vais y réfléchir ». Cette phrase peut instantanément lever la pression psychologique et vous permettre de mieux contrôler la situation. Qu'il s'agisse d'une connaissance qui demande une faveur, d'un intérêt amoureux à la recherche d'un rendez-vous amoureux ou d'une pression commerciale intense, prenez le temps nécessaire pour évaluer le pour et le contre de la situation et demandez-vous si vous voulez négocier un arrangement différent ou si vous 'est mieux en disant "non".

5. Si vous vous sentez nerveux et anxieux, mettez de l'eau froide sur votre visage, ce qui déclenche le réflexe de plongée des mammifères et ralentit immédiatement le rythme cardiaque entre 10 et 25 %. Il est également utile de prendre de l'air frais et de respirer profondément à partir du diaphragme. (2)(3).

6. Quand vous vous sentez stressé, prenez une bonne tasse de thé vert décaféiné. La recherche montre que le thé vert contient de la théanine, un acide aminé, qui aide à réduire le stress. Tenir la tasse de boisson chaude dans votre main peut également améliorer votre humeur. Évitez les boissons contenant de la caféine qui peuvent stimuler votre nervosité (4)(5).

7. Si vous vous sentez craintif ou découragé, essayez des exercices d'aérobie intenses. Dynamisez-vous. La façon dont nous utilisons notre corps affecte grandement la façon dont nous nous sentons. Comme le dit le proverbe, le mouvement dicte l'émotion. Au fur et à mesure que vous expérimentez la vitalité de votre corps, votre confiance grandira également (6) (7).

8. Quand tu te trouves obsédé d'une manière dont vous savez que ce n'est pas bon pour vous, que ce soit une hypersensibilité, une anxiété inutile ou une rumination malsaine, utilisez une technique développée par le psychologue Eric Maisel et dites-vous : « Je ne trébuche pas dessus ! Distrayez-vous avec des activités constructives pour éviter d'être coincé. Demandez les commentaires de pairs de confiance et de conseillers crédibles pour maintenir l'objectivité (8).

9. Si vous vous sentez dépassé, confus ou sans inspiration, entrez dans la nature et entourez-vous de couleurs vertes et bleues, qui ont un effet apaisant (9)(10). Trouvez une vue panoramique et regardez au loin. Marche. Prendre des respirations profondes. Plongez dans la splendeur de la nature. Revenez avec une nouvelle perspective et une nouvelle inspiration.

10. Quand vous traversez des revers et des échecs, demandez : « Quelle est la leçon ici ? » « Comment puis-je apprendre de cette expérience ? » « Qu'est-ce qui est le plus important maintenant ? » et « Si je pense en dehors des sentiers battus, quelles sont les meilleures réponses ? » Plus la qualité des questions que nous posons est élevée, meilleure est la qualité des réponses que nous recevrons. Posez des questions constructives basées sur l'apprentissage et les priorités, et nous pouvons acquérir la bonne perspective pour nous aider à faire face à la situation actuelle.

« Je ne suis pas découragé, car chaque mauvaise tentative rejetée est un autre pas en avant.

« Abraham Lincoln a perdu huit élections, a échoué deux fois dans ses affaires et a fait une dépression nerveuse avant de devenir président des États-Unis. » -Le journal Wall Street

Pour plus de conseils sur la façon de réduire ou d'éliminer les attitudes et les sentiments négatifs, consultez mes livres (cliquez sur les titres) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives » et « Êtes-vous très sensible ? Comment gagner en immunité, en paix et en maîtrise de soi !".

© 2015 par Preston C. Ni. Tous droits internationaux réservés. La violation du droit d'auteur peut exposer le contrevenant à des poursuites judiciaires.

(1) Adler, Ronald et Proctor II, Russell. Regarder dehors, regarder dedans (2011).

(2) Marazziti, Donatella, Angela Di Muro et Paolo Castrogiovanni. Stress psychologique et changements de température corporelle chez l'homme. Physiologie et comportement (1992).

(3) Speck DF, Bruce DS. Effets de conditions thermiques et apnéiques variables sur le réflexe de plongée humain. Recherche biomédicale sous-marine (1978).

(4) 5. Yokogoshi H, Kobayashi M, Mochizuki M, Terashima T. Effet de la théanine, du r-glutamyléthylamide, sur les monoamines cérébrales et la libération de dopamine striatale chez des rats conscients. Recherche Neurochem. (1998).

(5) Winston AP, Hardwick E, Jaberi N. Effets neuropsychiatriques de la caféine. Avancées dans le traitement psychiatrique 11 (2013).

(6) Petruzzello, Steven J., Daniel M. Landers et Walter Salazar. Exercice et réduction de l'anxiété : examen de la température comme explication du changement affectif. Journal of Sport & Exercise Psychology (1993).

(7) Amen, Daniel G. Changez votre cerveau, changez votre vie (1999).

(8) Maisel, Éric. Trente jours pour une meilleure santé mentale (2015).

(9) Margaret P. Calkins. Utilisation de la couleur comme outil thérapeutique (2010).

(10) Itten, J. L'art de la couleur : l'expérience subjective et la justification objective de la couleur (1997).


10 conseils pour passer de réactif à proactif dans certaines situations

UNENous sommes tous confrontés à des expériences dans la vie où nous pouvons être temporairement submergés par une émotion négative, qu'il s'agisse de colère, de pression, de nervosité, de désespoir ou de confusion. Dans ces situations, la façon dont nous choisissons de « maîtriser le moment » peut faire la différence entre proactif contre réactif, confiant contre insécurité et succès contre échec.

Vous trouverez ci-dessous 10 façons d'être moins réactif dans des situations difficiles, avec des extraits de mon livre (cliquez sur le titre) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives ». Ce que tous ces conseils ont en commun, c'est qu'ils introduisent une interruption positive d'un état mental ou émotionnel négatif. Ces interjections conscientes, qu'elles soient brèves ou longues, offrent une ouverture psychologique à partir de laquelle vous pouvez vous recalibrer et choisir une action plus stimulante. Tous ces conseils peuvent ne pas s'appliquer à votre situation particulière. Utilisez simplement ce qui fonctionne et jetez le reste.

1. Si vous vous sentez en colère et en colère contre quelqu'un, avant de dire ou de faire quelque chose que vous pourriez regretter plus tard, respirez profondément et comptez lentement jusqu'à dix. Dans la plupart des cas, au moment où vous atteignez dix ans, vous auriez trouvé une meilleure façon de communiquer le problème, afin de pouvoir réduire le problème au lieu de l'aggraver. Si vous êtes toujours contrarié après avoir compté jusqu'à dix, prenez un temps d'arrêt si possible et réexaminez le problème après vous être calmé.

2. Lorsque vous ressentez du mal à propos du comportement de quelqu'un envers vous, évitez de sauter immédiatement à une conclusion négative. Au lieu de cela, proposez plusieurs façons de voir la situation avant de réagir. Par exemple, je peux être tenté de penser que mon amie n'a pas rappelé mon appel parce qu'elle m'ignore, ou je peux envisager la possibilité qu'elle ait été très occupée. Lorsque nous évitons de personnaliser les comportements des autres, nous pouvons voir leurs expressions de manière plus objective et réduire les risques d'incompréhension (1).

3. Si vous avez affaire à une personne difficile, essayez de vous mettre à la place de la personne qui défie, ne serait-ce qu'un instant, et complétez la phrase : « Ça ne doit pas être facile… » ​​Par exemple :

« Mon enfant est tellement résistant. Ça ne doit pas être facile de faire face à son école et aux pressions sociales… »

« Mon superviseur est vraiment exigeant. Il ne doit pas être facile d'avoir des attentes aussi élevées sur sa performance par la haute direction… »

Certes, les déclarations empathiques n'excusent pas les comportements inacceptables. Le but est de vous rappeler que les gens font ce qu'ils font à cause de leurs propres problèmes. Tant que nous sommes raisonnables et prévenants, les comportements difficiles des autres en disent beaucoup plus sur eux que sur nous.

4. Quand quelqu'un fait pression sur vous pour prendre une décision dont vous n'êtes pas sûr, gagnez simplement du temps et dites : « Je vais y réfléchir ». Cette phrase peut instantanément lever la pression psychologique et vous permettre de mieux contrôler la situation. Qu'il s'agisse d'une connaissance qui demande une faveur, d'un intérêt amoureux à la recherche d'un rendez-vous amoureux ou d'une pression commerciale intense, prenez le temps nécessaire pour évaluer le pour et le contre de la situation et demandez-vous si vous voulez négocier un arrangement différent ou si vous 'est mieux en disant "non".

5. Si vous vous sentez nerveux et anxieux, mettez de l'eau froide sur votre visage, ce qui déclenche le réflexe de plongée des mammifères et ralentit immédiatement le rythme cardiaque entre 10 et 25 %. Il est également utile de prendre de l'air frais et de respirer profondément à partir du diaphragme. (2)(3).

6. Quand vous vous sentez stressé, prenez une bonne tasse de thé vert décaféiné. La recherche montre que le thé vert contient de la théanine, un acide aminé, qui aide à réduire le stress. Tenir la tasse de boisson chaude dans votre main peut également améliorer votre humeur. Évitez les boissons contenant de la caféine qui peuvent stimuler votre nervosité (4)(5).

7. Si vous vous sentez craintif ou découragé, essayez des exercices d'aérobie intenses. Dynamisez-vous. La façon dont nous utilisons notre corps affecte grandement la façon dont nous nous sentons. Comme le dit le proverbe, le mouvement dicte l'émotion. Au fur et à mesure que vous expérimentez la vitalité de votre corps, votre confiance grandira également (6) (7).

8. Quand tu te trouves obsédé d'une manière dont vous savez que ce n'est pas bon pour vous, que ce soit une hypersensibilité, une anxiété inutile ou une rumination malsaine, utilisez une technique développée par le psychologue Eric Maisel et dites-vous : « Je ne trébuche pas dessus ! Distrayez-vous avec des activités constructives pour éviter d'être coincé. Demandez les commentaires de pairs de confiance et de conseillers crédibles pour maintenir l'objectivité (8).

9. Si vous vous sentez dépassé, confus ou sans inspiration, entrez dans la nature et entourez-vous de couleurs vertes et bleues, qui ont un effet apaisant (9)(10). Trouvez une vue panoramique et regardez au loin. Marche. Prendre des respirations profondes. Plongez dans la splendeur de la nature. Revenez avec une nouvelle perspective et une nouvelle inspiration.

10. Quand vous traversez des revers et des échecs, demandez : « Quelle est la leçon ici ? » « Comment puis-je apprendre de cette expérience ? » « Qu'est-ce qui est le plus important maintenant ? » et « Si je pense en dehors des sentiers battus, quelles sont les meilleures réponses ? » Plus la qualité des questions que nous posons est élevée, meilleure est la qualité des réponses que nous recevrons. Posez des questions constructives basées sur l'apprentissage et les priorités, et nous pouvons acquérir la bonne perspective pour nous aider à faire face à la situation actuelle.

« Je ne suis pas découragé, car chaque mauvaise tentative rejetée est un autre pas en avant.

« Abraham Lincoln a perdu huit élections, a échoué deux fois dans ses affaires et a fait une dépression nerveuse avant de devenir président des États-Unis. » -Le journal Wall Street

Pour plus de conseils sur la façon de réduire ou d'éliminer les attitudes et les sentiments négatifs, consultez mes livres (cliquez sur les titres) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives » et « Êtes-vous très sensible ? Comment gagner en immunité, en paix et en maîtrise de soi !".

© 2015 par Preston C. Ni. Tous droits internationaux réservés. La violation du droit d'auteur peut exposer le contrevenant à des poursuites judiciaires.

(1) Adler, Ronald et Proctor II, Russell. Regarder dehors, regarder dedans (2011).

(2) Marazziti, Donatella, Angela Di Muro et Paolo Castrogiovanni. Stress psychologique et changements de température corporelle chez l'homme. Physiologie et comportement (1992).

(3) Speck DF, Bruce DS. Effets de conditions thermiques et apnéiques variables sur le réflexe de plongée humain. Recherche biomédicale sous-marine (1978).

(4) 5. Yokogoshi H, Kobayashi M, Mochizuki M, Terashima T. Effet de la théanine, du r-glutamyléthylamide, sur les monoamines cérébrales et la libération de dopamine striatale chez des rats conscients. Recherche Neurochem. (1998).

(5) Winston AP, Hardwick E, Jaberi N. Effets neuropsychiatriques de la caféine. Avancées dans le traitement psychiatrique 11 (2013).

(6) Petruzzello, Steven J., Daniel M. Landers et Walter Salazar. Exercice et réduction de l'anxiété : examen de la température comme explication du changement affectif. Journal of Sport & Exercise Psychology (1993).

(7) Amen, Daniel G. Changez votre cerveau, changez votre vie (1999).

(8) Maisel, Éric.Trente jours pour une meilleure santé mentale (2015).

(9) Margaret P. Calkins. Utilisation de la couleur comme outil thérapeutique (2010).

(10) Itten, J. L'art de la couleur : l'expérience subjective et la justification objective de la couleur (1997).


10 conseils pour passer de réactif à proactif dans certaines situations

UNENous sommes tous confrontés à des expériences dans la vie où nous pouvons être temporairement submergés par une émotion négative, qu'il s'agisse de colère, de pression, de nervosité, de désespoir ou de confusion. Dans ces situations, la façon dont nous choisissons de « maîtriser le moment » peut faire la différence entre proactif contre réactif, confiant contre insécurité et succès contre échec.

Vous trouverez ci-dessous 10 façons d'être moins réactif dans des situations difficiles, avec des extraits de mon livre (cliquez sur le titre) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives ». Ce que tous ces conseils ont en commun, c'est qu'ils introduisent une interruption positive d'un état mental ou émotionnel négatif. Ces interjections conscientes, qu'elles soient brèves ou longues, offrent une ouverture psychologique à partir de laquelle vous pouvez vous recalibrer et choisir une action plus stimulante. Tous ces conseils peuvent ne pas s'appliquer à votre situation particulière. Utilisez simplement ce qui fonctionne et jetez le reste.

1. Si vous vous sentez en colère et en colère contre quelqu'un, avant de dire ou de faire quelque chose que vous pourriez regretter plus tard, respirez profondément et comptez lentement jusqu'à dix. Dans la plupart des cas, au moment où vous atteignez dix ans, vous auriez trouvé une meilleure façon de communiquer le problème, afin de pouvoir réduire le problème au lieu de l'aggraver. Si vous êtes toujours contrarié après avoir compté jusqu'à dix, prenez un temps d'arrêt si possible et réexaminez le problème après vous être calmé.

2. Lorsque vous ressentez du mal à propos du comportement de quelqu'un envers vous, évitez de sauter immédiatement à une conclusion négative. Au lieu de cela, proposez plusieurs façons de voir la situation avant de réagir. Par exemple, je peux être tenté de penser que mon amie n'a pas rappelé mon appel parce qu'elle m'ignore, ou je peux envisager la possibilité qu'elle ait été très occupée. Lorsque nous évitons de personnaliser les comportements des autres, nous pouvons voir leurs expressions de manière plus objective et réduire les risques d'incompréhension (1).

3. Si vous avez affaire à une personne difficile, essayez de vous mettre à la place de la personne qui défie, ne serait-ce qu'un instant, et complétez la phrase : « Ça ne doit pas être facile… » ​​Par exemple :

« Mon enfant est tellement résistant. Ça ne doit pas être facile de faire face à son école et aux pressions sociales… »

« Mon superviseur est vraiment exigeant. Il ne doit pas être facile d'avoir des attentes aussi élevées sur sa performance par la haute direction… »

Certes, les déclarations empathiques n'excusent pas les comportements inacceptables. Le but est de vous rappeler que les gens font ce qu'ils font à cause de leurs propres problèmes. Tant que nous sommes raisonnables et prévenants, les comportements difficiles des autres en disent beaucoup plus sur eux que sur nous.

4. Quand quelqu'un fait pression sur vous pour prendre une décision dont vous n'êtes pas sûr, gagnez simplement du temps et dites : « Je vais y réfléchir ». Cette phrase peut instantanément lever la pression psychologique et vous permettre de mieux contrôler la situation. Qu'il s'agisse d'une connaissance qui demande une faveur, d'un intérêt amoureux à la recherche d'un rendez-vous amoureux ou d'une pression commerciale intense, prenez le temps nécessaire pour évaluer le pour et le contre de la situation et demandez-vous si vous voulez négocier un arrangement différent ou si vous 'est mieux en disant "non".

5. Si vous vous sentez nerveux et anxieux, mettez de l'eau froide sur votre visage, ce qui déclenche le réflexe de plongée des mammifères et ralentit immédiatement le rythme cardiaque entre 10 et 25 %. Il est également utile de prendre de l'air frais et de respirer profondément à partir du diaphragme. (2)(3).

6. Quand vous vous sentez stressé, prenez une bonne tasse de thé vert décaféiné. La recherche montre que le thé vert contient de la théanine, un acide aminé, qui aide à réduire le stress. Tenir la tasse de boisson chaude dans votre main peut également améliorer votre humeur. Évitez les boissons contenant de la caféine qui peuvent stimuler votre nervosité (4)(5).

7. Si vous vous sentez craintif ou découragé, essayez des exercices d'aérobie intenses. Dynamisez-vous. La façon dont nous utilisons notre corps affecte grandement la façon dont nous nous sentons. Comme le dit le proverbe, le mouvement dicte l'émotion. Au fur et à mesure que vous expérimentez la vitalité de votre corps, votre confiance grandira également (6) (7).

8. Quand tu te trouves obsédé d'une manière dont vous savez que ce n'est pas bon pour vous, que ce soit une hypersensibilité, une anxiété inutile ou une rumination malsaine, utilisez une technique développée par le psychologue Eric Maisel et dites-vous : « Je ne trébuche pas dessus ! Distrayez-vous avec des activités constructives pour éviter d'être coincé. Demandez les commentaires de pairs de confiance et de conseillers crédibles pour maintenir l'objectivité (8).

9. Si vous vous sentez dépassé, confus ou sans inspiration, entrez dans la nature et entourez-vous de couleurs vertes et bleues, qui ont un effet apaisant (9)(10). Trouvez une vue panoramique et regardez au loin. Marche. Prendre des respirations profondes. Plongez dans la splendeur de la nature. Revenez avec une nouvelle perspective et une nouvelle inspiration.

10. Quand vous traversez des revers et des échecs, demandez : « Quelle est la leçon ici ? » « Comment puis-je apprendre de cette expérience ? » « Qu'est-ce qui est le plus important maintenant ? » et « Si je pense en dehors des sentiers battus, quelles sont les meilleures réponses ? » Plus la qualité des questions que nous posons est élevée, meilleure est la qualité des réponses que nous recevrons. Posez des questions constructives basées sur l'apprentissage et les priorités, et nous pouvons acquérir la bonne perspective pour nous aider à faire face à la situation actuelle.

« Je ne suis pas découragé, car chaque mauvaise tentative rejetée est un autre pas en avant.

« Abraham Lincoln a perdu huit élections, a échoué deux fois dans ses affaires et a fait une dépression nerveuse avant de devenir président des États-Unis. » -Le journal Wall Street

Pour plus de conseils sur la façon de réduire ou d'éliminer les attitudes et les sentiments négatifs, consultez mes livres (cliquez sur les titres) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives » et « Êtes-vous très sensible ? Comment gagner en immunité, en paix et en maîtrise de soi !".

© 2015 par Preston C. Ni. Tous droits internationaux réservés. La violation du droit d'auteur peut exposer le contrevenant à des poursuites judiciaires.

(1) Adler, Ronald et Proctor II, Russell. Regarder dehors, regarder dedans (2011).

(2) Marazziti, Donatella, Angela Di Muro et Paolo Castrogiovanni. Stress psychologique et changements de température corporelle chez l'homme. Physiologie et comportement (1992).

(3) Speck DF, Bruce DS. Effets de conditions thermiques et apnéiques variables sur le réflexe de plongée humain. Recherche biomédicale sous-marine (1978).

(4) 5. Yokogoshi H, Kobayashi M, Mochizuki M, Terashima T. Effet de la théanine, du r-glutamyléthylamide, sur les monoamines cérébrales et la libération de dopamine striatale chez des rats conscients. Recherche Neurochem. (1998).

(5) Winston AP, Hardwick E, Jaberi N. Effets neuropsychiatriques de la caféine. Avancées dans le traitement psychiatrique 11 (2013).

(6) Petruzzello, Steven J., Daniel M. Landers et Walter Salazar. Exercice et réduction de l'anxiété : examen de la température comme explication du changement affectif. Journal of Sport & Exercise Psychology (1993).

(7) Amen, Daniel G. Changez votre cerveau, changez votre vie (1999).

(8) Maisel, Éric. Trente jours pour une meilleure santé mentale (2015).

(9) Margaret P. Calkins. Utilisation de la couleur comme outil thérapeutique (2010).

(10) Itten, J. L'art de la couleur : l'expérience subjective et la justification objective de la couleur (1997).


10 conseils pour passer de réactif à proactif dans certaines situations

UNENous sommes tous confrontés à des expériences dans la vie où nous pouvons être temporairement submergés par une émotion négative, qu'il s'agisse de colère, de pression, de nervosité, de désespoir ou de confusion. Dans ces situations, la façon dont nous choisissons de « maîtriser le moment » peut faire la différence entre proactif contre réactif, confiant contre insécurité et succès contre échec.

Vous trouverez ci-dessous 10 façons d'être moins réactif dans des situations difficiles, avec des extraits de mon livre (cliquez sur le titre) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives ». Ce que tous ces conseils ont en commun, c'est qu'ils introduisent une interruption positive d'un état mental ou émotionnel négatif. Ces interjections conscientes, qu'elles soient brèves ou longues, offrent une ouverture psychologique à partir de laquelle vous pouvez vous recalibrer et choisir une action plus stimulante. Tous ces conseils peuvent ne pas s'appliquer à votre situation particulière. Utilisez simplement ce qui fonctionne et jetez le reste.

1. Si vous vous sentez en colère et en colère contre quelqu'un, avant de dire ou de faire quelque chose que vous pourriez regretter plus tard, respirez profondément et comptez lentement jusqu'à dix. Dans la plupart des cas, au moment où vous atteignez dix ans, vous auriez trouvé une meilleure façon de communiquer le problème, afin de pouvoir réduire le problème au lieu de l'aggraver. Si vous êtes toujours contrarié après avoir compté jusqu'à dix, prenez un temps d'arrêt si possible et réexaminez le problème après vous être calmé.

2. Lorsque vous ressentez du mal à propos du comportement de quelqu'un envers vous, évitez de sauter immédiatement à une conclusion négative. Au lieu de cela, proposez plusieurs façons de voir la situation avant de réagir. Par exemple, je peux être tenté de penser que mon amie n'a pas rappelé mon appel parce qu'elle m'ignore, ou je peux envisager la possibilité qu'elle ait été très occupée. Lorsque nous évitons de personnaliser les comportements des autres, nous pouvons voir leurs expressions de manière plus objective et réduire les risques d'incompréhension (1).

3. Si vous avez affaire à une personne difficile, essayez de vous mettre à la place de la personne qui défie, ne serait-ce qu'un instant, et complétez la phrase : « Ça ne doit pas être facile… » ​​Par exemple :

« Mon enfant est tellement résistant. Ça ne doit pas être facile de faire face à son école et aux pressions sociales… »

« Mon superviseur est vraiment exigeant. Il ne doit pas être facile d'avoir des attentes aussi élevées sur sa performance par la haute direction… »

Certes, les déclarations empathiques n'excusent pas les comportements inacceptables. Le but est de vous rappeler que les gens font ce qu'ils font à cause de leurs propres problèmes. Tant que nous sommes raisonnables et prévenants, les comportements difficiles des autres en disent beaucoup plus sur eux que sur nous.

4. Quand quelqu'un fait pression sur vous pour prendre une décision dont vous n'êtes pas sûr, gagnez simplement du temps et dites : « Je vais y réfléchir ». Cette phrase peut instantanément lever la pression psychologique et vous permettre de mieux contrôler la situation. Qu'il s'agisse d'une connaissance qui demande une faveur, d'un intérêt amoureux à la recherche d'un rendez-vous amoureux ou d'une pression commerciale intense, prenez le temps nécessaire pour évaluer le pour et le contre de la situation et demandez-vous si vous voulez négocier un arrangement différent ou si vous 'est mieux en disant "non".

5. Si vous vous sentez nerveux et anxieux, mettez de l'eau froide sur votre visage, ce qui déclenche le réflexe de plongée des mammifères et ralentit immédiatement le rythme cardiaque entre 10 et 25 %. Il est également utile de prendre de l'air frais et de respirer profondément à partir du diaphragme. (2)(3).

6. Quand vous vous sentez stressé, prenez une bonne tasse de thé vert décaféiné. La recherche montre que le thé vert contient de la théanine, un acide aminé, qui aide à réduire le stress. Tenir la tasse de boisson chaude dans votre main peut également améliorer votre humeur. Évitez les boissons contenant de la caféine qui peuvent stimuler votre nervosité (4)(5).

7. Si vous vous sentez craintif ou découragé, essayez des exercices d'aérobie intenses. Dynamisez-vous. La façon dont nous utilisons notre corps affecte grandement la façon dont nous nous sentons. Comme le dit le proverbe, le mouvement dicte l'émotion. Au fur et à mesure que vous expérimentez la vitalité de votre corps, votre confiance grandira également (6) (7).

8. Quand tu te trouves obsédé d'une manière dont vous savez que ce n'est pas bon pour vous, que ce soit une hypersensibilité, une anxiété inutile ou une rumination malsaine, utilisez une technique développée par le psychologue Eric Maisel et dites-vous : « Je ne trébuche pas dessus ! Distrayez-vous avec des activités constructives pour éviter d'être coincé. Demandez les commentaires de pairs de confiance et de conseillers crédibles pour maintenir l'objectivité (8).

9. Si vous vous sentez dépassé, confus ou sans inspiration, entrez dans la nature et entourez-vous de couleurs vertes et bleues, qui ont un effet apaisant (9)(10). Trouvez une vue panoramique et regardez au loin. Marche. Prendre des respirations profondes. Plongez dans la splendeur de la nature. Revenez avec une nouvelle perspective et une nouvelle inspiration.

10. Quand vous traversez des revers et des échecs, demandez : « Quelle est la leçon ici ? » « Comment puis-je apprendre de cette expérience ? » « Qu'est-ce qui est le plus important maintenant ? » et « Si je pense en dehors des sentiers battus, quelles sont les meilleures réponses ? » Plus la qualité des questions que nous posons est élevée, meilleure est la qualité des réponses que nous recevrons. Posez des questions constructives basées sur l'apprentissage et les priorités, et nous pouvons acquérir la bonne perspective pour nous aider à faire face à la situation actuelle.

« Je ne suis pas découragé, car chaque mauvaise tentative rejetée est un autre pas en avant.

« Abraham Lincoln a perdu huit élections, a échoué deux fois dans ses affaires et a fait une dépression nerveuse avant de devenir président des États-Unis. » -Le journal Wall Street

Pour plus de conseils sur la façon de réduire ou d'éliminer les attitudes et les sentiments négatifs, consultez mes livres (cliquez sur les titres) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives » et « Êtes-vous très sensible ? Comment gagner en immunité, en paix et en maîtrise de soi !".

© 2015 par Preston C. Ni. Tous droits internationaux réservés. La violation du droit d'auteur peut exposer le contrevenant à des poursuites judiciaires.

(1) Adler, Ronald et Proctor II, Russell. Regarder dehors, regarder dedans (2011).

(2) Marazziti, Donatella, Angela Di Muro et Paolo Castrogiovanni. Stress psychologique et changements de température corporelle chez l'homme. Physiologie et comportement (1992).

(3) Speck DF, Bruce DS. Effets de conditions thermiques et apnéiques variables sur le réflexe de plongée humain. Recherche biomédicale sous-marine (1978).

(4) 5. Yokogoshi H, Kobayashi M, Mochizuki M, Terashima T. Effet de la théanine, du r-glutamyléthylamide, sur les monoamines cérébrales et la libération de dopamine striatale chez des rats conscients. Recherche Neurochem. (1998).

(5) Winston AP, Hardwick E, Jaberi N. Effets neuropsychiatriques de la caféine. Avancées dans le traitement psychiatrique 11 (2013).

(6) Petruzzello, Steven J., Daniel M. Landers et Walter Salazar. Exercice et réduction de l'anxiété : examen de la température comme explication du changement affectif. Journal of Sport & Exercise Psychology (1993).

(7) Amen, Daniel G. Changez votre cerveau, changez votre vie (1999).

(8) Maisel, Éric. Trente jours pour une meilleure santé mentale (2015).

(9) Margaret P. Calkins. Utilisation de la couleur comme outil thérapeutique (2010).

(10) Itten, J. L'art de la couleur : l'expérience subjective et la justification objective de la couleur (1997).


10 conseils pour passer de réactif à proactif dans certaines situations

UNENous sommes tous confrontés à des expériences dans la vie où nous pouvons être temporairement submergés par une émotion négative, qu'il s'agisse de colère, de pression, de nervosité, de désespoir ou de confusion. Dans ces situations, la façon dont nous choisissons de « maîtriser le moment » peut faire la différence entre proactif contre réactif, confiant contre insécurité et succès contre échec.

Vous trouverez ci-dessous 10 façons d'être moins réactif dans des situations difficiles, avec des extraits de mon livre (cliquez sur le titre) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives ». Ce que tous ces conseils ont en commun, c'est qu'ils introduisent une interruption positive d'un état mental ou émotionnel négatif. Ces interjections conscientes, qu'elles soient brèves ou longues, offrent une ouverture psychologique à partir de laquelle vous pouvez vous recalibrer et choisir une action plus stimulante. Tous ces conseils peuvent ne pas s'appliquer à votre situation particulière. Utilisez simplement ce qui fonctionne et jetez le reste.

1. Si vous vous sentez en colère et en colère contre quelqu'un, avant de dire ou de faire quelque chose que vous pourriez regretter plus tard, respirez profondément et comptez lentement jusqu'à dix. Dans la plupart des cas, au moment où vous atteignez dix ans, vous auriez trouvé une meilleure façon de communiquer le problème, afin de pouvoir réduire le problème au lieu de l'aggraver. Si vous êtes toujours contrarié après avoir compté jusqu'à dix, prenez un temps d'arrêt si possible et réexaminez le problème après vous être calmé.

2. Lorsque vous ressentez du mal à propos du comportement de quelqu'un envers vous, évitez de sauter immédiatement à une conclusion négative. Au lieu de cela, proposez plusieurs façons de voir la situation avant de réagir. Par exemple, je peux être tenté de penser que mon amie n'a pas rappelé mon appel parce qu'elle m'ignore, ou je peux envisager la possibilité qu'elle ait été très occupée. Lorsque nous évitons de personnaliser les comportements des autres, nous pouvons voir leurs expressions de manière plus objective et réduire les risques d'incompréhension (1).

3. Si vous avez affaire à une personne difficile, essayez de vous mettre à la place de la personne qui défie, ne serait-ce qu'un instant, et complétez la phrase : « Ça ne doit pas être facile… » ​​Par exemple :

« Mon enfant est tellement résistant. Ça ne doit pas être facile de faire face à son école et aux pressions sociales… »

« Mon superviseur est vraiment exigeant. Il ne doit pas être facile d'avoir des attentes aussi élevées sur sa performance par la haute direction… »

Certes, les déclarations empathiques n'excusent pas les comportements inacceptables. Le but est de vous rappeler que les gens font ce qu'ils font à cause de leurs propres problèmes. Tant que nous sommes raisonnables et prévenants, les comportements difficiles des autres en disent beaucoup plus sur eux que sur nous.

4. Quand quelqu'un fait pression sur vous pour prendre une décision dont vous n'êtes pas sûr, gagnez simplement du temps et dites : « Je vais y réfléchir ». Cette phrase peut instantanément lever la pression psychologique et vous permettre de mieux contrôler la situation. Qu'il s'agisse d'une connaissance qui demande une faveur, d'un intérêt amoureux à la recherche d'un rendez-vous amoureux ou d'une pression commerciale intense, prenez le temps nécessaire pour évaluer le pour et le contre de la situation et demandez-vous si vous voulez négocier un arrangement différent ou si vous 'est mieux en disant "non".

5. Si vous vous sentez nerveux et anxieux, mettez de l'eau froide sur votre visage, ce qui déclenche le réflexe de plongée des mammifères et ralentit immédiatement le rythme cardiaque entre 10 et 25 %. Il est également utile de prendre de l'air frais et de respirer profondément à partir du diaphragme. (2)(3).

6. Quand vous vous sentez stressé, prenez une bonne tasse de thé vert décaféiné. La recherche montre que le thé vert contient de la théanine, un acide aminé, qui aide à réduire le stress. Tenir la tasse de boisson chaude dans votre main peut également améliorer votre humeur. Évitez les boissons contenant de la caféine qui peuvent stimuler votre nervosité (4)(5).

7. Si vous vous sentez craintif ou découragé, essayez des exercices d'aérobie intenses. Dynamisez-vous. La façon dont nous utilisons notre corps affecte grandement la façon dont nous nous sentons. Comme le dit le proverbe, le mouvement dicte l'émotion. Au fur et à mesure que vous expérimentez la vitalité de votre corps, votre confiance grandira également (6) (7).

8. Quand tu te trouves obsédé d'une manière dont vous savez que ce n'est pas bon pour vous, que ce soit une hypersensibilité, une anxiété inutile ou une rumination malsaine, utilisez une technique développée par le psychologue Eric Maisel et dites-vous : « Je ne trébuche pas dessus ! Distrayez-vous avec des activités constructives pour éviter d'être coincé. Demandez les commentaires de pairs de confiance et de conseillers crédibles pour maintenir l'objectivité (8).

9. Si vous vous sentez dépassé, confus ou sans inspiration, entrez dans la nature et entourez-vous de couleurs vertes et bleues, qui ont un effet apaisant (9)(10). Trouvez une vue panoramique et regardez au loin. Marche. Prendre des respirations profondes. Plongez dans la splendeur de la nature. Revenez avec une nouvelle perspective et une nouvelle inspiration.

10. Quand vous traversez des revers et des échecs, demandez : « Quelle est la leçon ici ? » « Comment puis-je apprendre de cette expérience ? » « Qu'est-ce qui est le plus important maintenant ? » et « Si je pense en dehors des sentiers battus, quelles sont les meilleures réponses ? » Plus la qualité des questions que nous posons est élevée, meilleure est la qualité des réponses que nous recevrons. Posez des questions constructives basées sur l'apprentissage et les priorités, et nous pouvons acquérir la bonne perspective pour nous aider à faire face à la situation actuelle.

« Je ne suis pas découragé, car chaque mauvaise tentative rejetée est un autre pas en avant.

« Abraham Lincoln a perdu huit élections, a échoué deux fois dans ses affaires et a fait une dépression nerveuse avant de devenir président des États-Unis. » -Le journal Wall Street

Pour plus de conseils sur la façon de réduire ou d'éliminer les attitudes et les sentiments négatifs, consultez mes livres (cliquez sur les titres) : « Comment lâcher prise des pensées et émotions négatives » et « Êtes-vous très sensible ? Comment gagner en immunité, en paix et en maîtrise de soi !".

© 2015 par Preston C. Ni. Tous droits internationaux réservés. La violation du droit d'auteur peut exposer le contrevenant à des poursuites judiciaires.

(1) Adler, Ronald et Proctor II, Russell. Regarder dehors, regarder dedans (2011).

(2) Marazziti, Donatella, Angela Di Muro et Paolo Castrogiovanni. Stress psychologique et changements de température corporelle chez l'homme. Physiologie et comportement (1992).

(3) Speck DF, Bruce DS. Effets de conditions thermiques et apnéiques variables sur le réflexe de plongée humain. Recherche biomédicale sous-marine (1978).

(4) 5. Yokogoshi H, Kobayashi M, Mochizuki M, Terashima T. Effet de la théanine, du r-glutamyléthylamide, sur les monoamines cérébrales et la libération de dopamine striatale chez des rats conscients. Recherche Neurochem. (1998).

(5) Winston AP, Hardwick E, Jaberi N. Effets neuropsychiatriques de la caféine. Avancées dans le traitement psychiatrique 11 (2013).

(6) Petruzzello, Steven J., Daniel M. Landers et Walter Salazar. Exercice et réduction de l'anxiété : examen de la température comme explication du changement affectif. Journal of Sport & Exercise Psychology (1993).

(7) Amen, Daniel G. Changez votre cerveau, changez votre vie (1999).

(8) Maisel, Éric. Trente jours pour une meilleure santé mentale (2015).

(9) Margaret P. Calkins. Utilisation de la couleur comme outil thérapeutique (2010).

(10) Itten, J. L'art de la couleur : l'expérience subjective et la justification objective de la couleur (1997).